Vers une séquence orageuse et perturbée sur le pays !

Le retour des orages s’annoncent dès dimanche marquant ainsi la fin de la canicule.

Ces orages pourraient être violents autour de la Méditerranée et dans le Sud-Est notamment. Ils pourraient être porteurs de grêle, de fortes rafales de vents et d’une activité électrique intense !

Le risque couvre une large partie de l’Occitane, du Centre-Est jusqu’à l’Ouest PACA et Vallée du Rhône.

 

> Une nouvelle salve orageuse est ensuite attendue entre mardi 16 au soir et mercredi 17 de manière généralisée par ailleurs ! Prudence.

Ce dernier épisode sera bien plus étendue avec une possible composante Méditerranéenne voire Cévenol.

À suivre de près ! Notamment sur le risque inondation.

Podcast avec la SNSM de Carro !

 

Dans le cadre du PodCast « C’Bleu » animé par Jean-Michel Roque, le président de La Météo du 13 a eu l’honneur de participer à un Podcast sur la météo, l’histoire et les prévisions marines.

D’une durée de 25min, vous apprendrez peut-être des choses sur la météo, le parcours de E-Meteo Service et d’autres choses encore !

Parution sur Haute-Provence Info

Haute-Provence Info revient sur la sécheresse qui sévit dans les Alpes-du-Sud en cette année 2022 mais aussi sur le parcours de Paul Marquis et de l’entreprise E-Meteo Service.

Juillet 2022.

Conférence de presse avec le SDIS 13

> Durant le Printemps 2022, Paul Marquis expert météo pour les Pompiers 13 a pu être sollicité afin d’analyser la sécheresse en cours sur les Bouches-du-Rhône !

À l’occasion d’une journée spéciale sur la Côte Bleue, l’expert a pu répondre à la presse et délivrer ses tendances pour l’Été 2022 qui se vérifie largement aujourd’hui. Car la tendance très chaude et sèche s’est confirmée et pas uniquement dans le Sud de la France.

La Provence est ensuite revenue sur cette conférence de presse dans ses colonnes :

Vers un mois d’Aout 2022 chaud et sec en France ?

> Comme l’on peut le voir sur l’image plus haut, ce mois d’Août 2022 devrait rester dans la continuité de Juillet. C’est à dire très chaud et sec en globalité.

Depuis de nombreuses semaines, un blocage anticyclonique est présent en France et dure déjà depuis la Mi-Mai 2022.

Dans le Sud de la France, les mois de Mai et Juin sont les mois de Mai et Juin les plus chauds jamais relevés sur Marignane ! Juillet 2022 terminera par ailleurs en 2ème position..

Cette année 2022 est donc un véritable OVNI météorologique mais cela n’est pas vraiment une surprise au regard des tendances lourdes et les nombreux rapports du GIEC depuis plusieurs années maintenant.

Pour ce mois d’Août, le performant modèle saisonnier C3S est sans appel avec chaleur et temps assez sec dans l’ensemble.

QUELLES TENDANCES pour Septembre 2022 ?

Selon ce même modèle, le mois de Septembre 2022 serait toujours plus chaud est plus sec que la moyenne sur une large partie du territoire Français. Ce qui n’exclut bien évidemment pas des pluies ou des orages (et heureusement). Mais ces derniers resteraient localisés.

Il faudra donc être probablement très patient avant de voir une amélioration sur le front de la sécheresse historique en cours en France dépassant à présent 1976 sur de larges zones !

Il va sans dire que la pluie manque cruellement et que cela devient une denrée rare qu’il faut économiser.

> Et pour la suite de l’Automne ?

Même si c’est encore loin, voici les premières tendances de notre Automne 2022 :

 

Octobre 2022 verrait le retour des orages près de la Méditerranée mais l’incertitude est encore très importante au regard de l’échéance.. Le tout, dans une masse d’air assez douce.

Novembre 2022 serait un mois plutôt Doux et Humide avec des épisodes de fortes pluies près de la Méditerranée.

Décembre 2022 pourrait voir la continuité d’un temps humide sur le pays dans une masse d’air de saison voire légèrement au dessus.

//!\\ Les tendances saisonnières ne sont pas des prévisions météo et ne doivent pas être suivies à la lettre. Cela peut cacher des disparités locales et des surprises. Mais cela donne un aperçu de ce que pourrait être les prochains mois en France ainsi que près de la Méditerranée.

E-Meteo Service reste mobilisée auprès de ses clients afin de produire des prévisions toujours plus précises et fiables.

Quels liens entre mer chaude et épisodes orageux ?

> IDÉES Reçues : Une mer chaude = de nombreux orages à l’Automne. Pas forcément.

 

Tout d’abord, une mer peut rester très chaude tout l’Eté mais rapidement se refroidir à l’Automne en fonction des épisodes de Mistral + Tramontane.

Par ailleurs, ça n’est pas parce que la mer Méditerranée est chaude que cela annonce des épisodes orageux plus fréquents à l’Automne. Mais si la situation synoptique s’y prête et que la mer est chaude, alors, ce dernier pourra être renforcé par la chaleur de la mer.

Il faut donc comprendre que la température de la mer ne joue pas sur le nombre d’épisodes orageux mais sur leur potentiel virulence en cas de situation favorable et dépressionnaire. Car une mer chaude peut augmenter le caractère diluvien des orages.

Par le passée, de nombreux « contre-exemple » se sont produits avec des épisodes catastrophiques malgré une mer « fraîche ». L’inverse n’est donc pas valable. Attention donc aux nombreux articles qui circulent ces derniers temps.

Malgré tout et comme chaque Automne, il faudra bien évidemment surveiller avec grande attention la survenu des épisodes Méditerranéens et Cévenols d’autant + si la mer reste chaude jusque là.

Le changement climatique provoque des épisodes de sécheresse puis de fortes pluies de + en + marqués avec une répartition des précipitations de + en + inégales. Attention donc au « trop peu » puis au « trop plein ».

> Le changement climatique change t-il la donne ?

Très clairement, Oui.

Avec le changement climatique, la répartition des précipitations est de plus en plus inégale et particulièrement dans le Sud-Est du pays.

Par conséquent, les épisodes de fortes pluies sont souvent très concentrés sur un laps de temps de plus en plus court.

Avec le réchauffement de l’atmosphère et de la mer, le potentiel en eau précipitante est également augmenté induisant un risque d’inondation accru durant les périodes propices (Notamment à l’Automne dans le Sud-Est).

> Peut t-on anticiper ces épisodes ?

Oui mais… Avec le développement des modèles météo, les épisodes Méditerranéens sont relativement bien anticipés plusieurs jours à l’avance. Mais leur intensité dépasse parfois totalement les scénarios les plus élevés !

En résumé, nous pouvons prévoir ce type d’épisode. Mais il reste toujours délicat d’anticiper le scénario exact et notamment sur les quantités de pluies et les zones touchées.

Les épisodes Méditerranéens et Cévenols peuvent régulièrement surprendre et c’est pourquoi nous devons encore améliorer nos connaissances en la matière.

Il est également important de réaliser un suivi 24H/24 durant ce type d’épisodes afin d’anticiper les orages stationnaires.

> Le réchauffement, une fatalité ?

Tout dépend du point de vue. Aujourd’hui, le réchauffement climatique est déjà bien entamé et il ne sera plus possible de l’arrêter. En revanche, il est toujours possible d’en arrondir la courbe et d’en limiter ses impacts avec des gestes simples et une prise de conscience éco-responsable.

Avec l’Été 2022 que nous vivons, chacun doit prendre conscience de notre impact et il devient urgent d’adapter nos modes de vie. Partir en vacances moins loin, consommer moins d’eau, utiliser des transports « doux » etc.

Mais il est bien évident que cet effort doit également se faire politiquement et l’état doit montrer l’exemple ce qui n’est pas encore gagné.

> En attendant, notre entreprise propose de nombreuses solutions pour les collectivités en matière de gestion du risque et de l’anticipation. Car cela doit primer afin de garantir la sécurité de tous !

N’hésitez pas à nous contacter.

Vers une nouvelle vague de chaleur début Août ?

Après la canicule exceptionnelle ayant touchée le Sud-Est de la France, les températures accusent enfin une baisse salvatrice pour nos organismes notamment.

Mais cette baisse ne sera que temporaire avant une nouvelle hausse attendue pour le début du mois d’Août !

En effet, une nouvelle pulsion chaude de haute altitude s’amorcera par l’Espagne et gagnera le grand Sud du pays à partir du 1er Août.

> Vers un risque de canicule ?

Il est pour le moment trop tôt pour évoquer ce dernier phénomène car un doute persiste notamment sa durée et l’intensité de cette nouvelle vague de chaleur. Mais à nouveau, nous franchirons facilement les 35° dans l’intérieur de la Provence et de la vallée du Rhône et les nuits seront de plus en plus chaudes et régulièrement au dessus de 22/24° la nuit près du littoral.

> Et Quid de la pluie ? 

La sécheresse est exceptionnelle dans le Sud-Est de la France avec des indices d’humidité des sols accusant des records bas dans une grande partie de la région PACA.

Malheureusement et hormis une onde instable prévu pour vendredi après-midi, il n’est pas prévu de précipitations avant la 2ème décade d’Août au plus tôt.

Il faudra donc rester très prudent sur le front des incendies et ne pas faire d’imprudence !

> Et pour le reste de l’Été ?

Selon toute vraisemblance, le temps très chaud et sec devrait se poursuivre tout au long du mois d’Août bien que les jours raccourcissent de plus en plus augurant une possible légère baisse des températures après le 15 Août. Mais cette année 2022 nous a montré qu’elle était capable de tout ! Avec une canicule historiquement précoce mi-Juin et des vagues de chaleur à répétition et parfois durable comme dans le Sud-Est.

 

L’Automne se fait donc attendre avec le retour des pluies orageuses attendues par beaucoup ! Espérons qu’elles arrivent au plus tôt même si beaucoup de modèles saisonniers verraient plutôt un changement en Octobre.

À suivre avec attention.

 

>> Besoin de prévisions expertisées pour votre activité ? N’hésitez pas à nous contacter !

 

Du Printemps à l’hiver, il n’y a qu’un pas !

> Après un temps très doux ces derniers jours, le changement de temps sera radical par la suite !

Cette année 2022 est vraiment particulière sur le plan météorologique avec de longues séquences anticycloniques et d’autres plus perturbées et souvent de courte durée.

Pour les prochains jours, c’est donc bien une séquence perturbée et même Hivernale qui va s’ouvrir sur une large partie du pays y compris en région PACA !

Alors que la douceur devrait persister jusqu’à jeudi, l’arrivée du froid sera marquante durant la journée de vendredi avec une perte de 7 à 8° en 24H et près de 10° en 48H !

Ce type de transition n’est pas rare en Avril mois Printanier et donc de changements. Le fait notable étant vraiment la pulsion froide venue tout droit de l’Arctique !

>> Mais alors, quelles conséquences ?

Le vent se lèvera jeudi avant de tourner Mistral en se renforçant largement pour la journée de vendredi avec des rafales pouvant atteindre 80 à 90km/h environ sur les Bouches-du-Rhône.

Le choc thermique va être important avec une sensation Hivernale sous le vent. Et tout cela, un 1er Avril ! (Non, ça n’est pas une blague).

Ailleurs en France, la neige devrait s’inviter en montagne et même possiblement jusqu’en plaine dans certaines régions. C’est dire si la situation sera remarquable pour la période bien que non exceptionnelle.

>> Quel temps la semaine prochaine ?

Plus globalement, ce temps froid avec du mistral et du vent de Nord dans les Alpes-du-Sud devrait perdurer jusqu’à lundi de la semaine prochaine.

Ensuite, une lente mais certaine remontée des températures devrait s’opérer dès mardi pour potentiellement retrouver des niveaux de saison en milieu et fin de semaine sous un temps plus calme. Il faudra donc être patient avant de sortir de cette séquence.

> Des risques de gel ?

Malheureusement, le gel devrait également s’inviter sur de nombreuses régions de France et jusque dans les Alpes-du-Sud et potentiellement dans l’intérieur de PACA également (À affiner selon le vent, la nébulosité etc).

Il faudra donc porter une attention toute particulière pour nos arboriculteurs et viticulteurs sur les bourgeons récents craignant le gel.

Cette période n’est pas sans rappeler celle d’Avril 2021 qui était exceptionnelle par son intensité et son étendue.

Prévisions à affiner pour cet épisode !

>> Vous êtes un professionnel météo-sensible ? N’hésitez pas à nous contacter pour nos solutions d’abonnements et de prévisions du gel, de la grêle ou encore des orages ! Plus d’infos via notre formulaire de contact ou sur contact@e-meteoservice.fr

Passage sur TF1 en qualité d’expert météo !

Dimanche 27 Mars, le ciel était de nouveau bien couvert en région PACA en raison du retour du sable du Sahara dans l’atmosphère.

À cette occasion, Paul Marquis a pu être filmé par les équipes du 20H de TF1 !

(À partir de 40secondes dans le reportage)

Vagues de poussières désertiques : Le vrai du faux !

Image : Sat NASA

> Vous l’aurez remarqué et depuis hier mardi 15 Mars, de vaste remontées de poussières désertiques concernent la France.

 

Une telle quantité et aussi étendue est exceptionnelle ! Et on le remarque bien en regardant l’image Satellite au dessus.

> Mais comment ce phénomène se forme ?

En fait, lorsqu’une dépression passe à proximité du Maghreb, cette dernière aura tendance à soulever de grandes quantités de poussières désertiques ! Porté par le Sirocco, ce sable du Sahara peut parcourir des milliers de kilomètres avant d’arriver en France et ailleurs en Europe. Nous en avons déjà retrouvé jusqu’en Norvège d’ailleurs.

Il peut alors se produire des dépôts aussi bien par temps humide que par temps sec selon les conditions atmosphériques et la quantité de poussières dans l’atmosphère.

En priorité, les dépôts par temps sec se produiront plutôt en altitude et notamment sur le manteau neigeux en Hiver.

Par conséquent, la neige change de couleur pour devenir orange/marron. Ainsi, les propriétés du manteau neigeux vont être modifié durablement durant la saison. La neige aura tendance à se réchauffer et à absorber bien plus d’énergie du soleil car perdant son effet d’albédo. C’est à dire, la capacité à réfléchir la lumière du soleil de par sa couleur blanche (voir photo ci-dessous)

© Image : Thé Manzon à Risoul

Ainsi, plusieurs scientifiques ont pu observer une fonte précoce du manteau neigeux d’environ 10 à 20 jours quand ce dernier était « souillé » par le sable du Sahara. On remarque également un risque avalancheux pouvant être plus important dans certaines zones.

Au travers de ces différentes vagues de poussières désertiques, E-Meteo Service étudie et analyse ce phénomène parfois récurent au travers de nombreux témoignages, clichés ainsi qu’avec des rapports des pisteurs de nos différentes stations de ski partenaire.

> Quels sont les conséquences de ces poussières désertiques en France ?

Les conséquences sont bien évidemment multiples sur notre territoire et parfois méconnue du grand public.

La 1ère est bien évidemment les fameuses « pluies de sable » quand la pluie y est associée et fait souvent la une des réseaux sociaux. Mais il y a bien d’autres conséquences comme une pollution atmosphérique lorsque le phénomène est important et/ou durable selon un rapport récent d’ATMOSUD et de l’INVS.

Par ailleurs et selon le RNSA, ces poussières peuvent aussi être chargées en pollens et diffuser ces derniers sur de très grandes distances contribuant quelque part à la nature en servant de « passerelle ».

Une autre conséquence parmi d’autres est le fait que le ciel soit souvent nuageux lorsque ces poussières remontent alors que les prévisions météo ne le prévoyaient pas forcément au départ.

© Image : Skiron (prévision des différents aérosols)

Pourquoi ?

Car les poussières désertiques viennent servir de « noyau de condensation » et contribue à créer une importante couche nuageuse que les différents modèles météo n’avaient pas vu venir n’intégrant pas ce type de paramètre au sein de leurs algorithmes.

Par conséquent et quand le prévisionniste expert remarque une remontée de poussières, il sait par avance que la nébulosité sera largement sous-estimée et va venir corriger le tir pour ses différents clients. C’est un exemple typique du fait qu’un robot ne pourra jamais faire une bonne prévision. Et qu’il faudra toujours un humain pour analyser et expertiser les données ! 😉

> D’autres conséquences ailleurs sur la planète ?

Et bien oui ! Et ce sera le dernier paragraphe de cet article précis et assez technique.

On le sait assez peu, mais si la forêt Amazonienne est aussi luxuriante, c’est en grande partie grâce aux poussières désertiques du Sahara.
Bien que ces 2 éco-systèmes n’aient rien à voir et soit distant de plusieurs milliers de kilomètres, ils sont directement liés ! 🙂

En effet, les poussières du Sahara sont chargées en nutriments et en phosphore. Par conséquent et en voyageant, elles vont venir fertiliser les sols de l’Amazonie en lui apportant des nutriments essentiels et une grande dose de Phosphore. Ce dernier favorise le développement racinaire des plantes et régule la mise à fleurs ainsi que la maturation du fruit. Il est essentiel à son bon développement.

Nous sommes ici clairement en présence de « l’effet papillon ». C’est à dire que sur Terre, tout est lié et même sur de très grandes distances !

Cette théorie évoque le fait que le battement d’ailes d’un papillon au Brésil pourrait provoquer une tornade au Texas ! Théorie détaillée par Edward Lorenz en 1972 lors d’une conférence scientifique 😉

Vous l’aurez compris, ces poussières désertiques ont de multiples conséquences que nous avons tenté de détailler au mieux dans cet article.

Nous cherchions également à montrer s’il fallait encore le faire, que la météorologie est une science complexe autour duquel gravite un grand nombre d’autres domaines passionnant à analyser et à étudier ! Et c’est en ce sens que l’entreprise E-Meteo Service ne cesse d’étendre son domaine de compétences avec la mise en place de partenariats et d’échanges très enrichissants.

Si vous avez des questions ou des besoins météo, n’hésitez pas à nous contacter !