Vers un mois d’Aout 2022 chaud et sec en France ?

> Comme l’on peut le voir sur l’image plus haut, ce mois d’Août 2022 devrait rester dans la continuité de Juillet. C’est à dire très chaud et sec en globalité.

Depuis de nombreuses semaines, un blocage anticyclonique est présent en France et dure déjà depuis la Mi-Mai 2022.

Dans le Sud de la France, les mois de Mai et Juin sont les mois de Mai et Juin les plus chauds jamais relevés sur Marignane ! Juillet 2022 terminera par ailleurs en 2ème position..

Cette année 2022 est donc un véritable OVNI météorologique mais cela n’est pas vraiment une surprise au regard des tendances lourdes et les nombreux rapports du GIEC depuis plusieurs années maintenant.

Pour ce mois d’Août, le performant modèle saisonnier C3S est sans appel avec chaleur et temps assez sec dans l’ensemble.

QUELLES TENDANCES pour Septembre 2022 ?

Selon ce même modèle, le mois de Septembre 2022 serait toujours plus chaud est plus sec que la moyenne sur une large partie du territoire Français. Ce qui n’exclut bien évidemment pas des pluies ou des orages (et heureusement). Mais ces derniers resteraient localisés.

Il faudra donc être probablement très patient avant de voir une amélioration sur le front de la sécheresse historique en cours en France dépassant à présent 1976 sur de larges zones !

Il va sans dire que la pluie manque cruellement et que cela devient une denrée rare qu’il faut économiser.

> Et pour la suite de l’Automne ?

Même si c’est encore loin, voici les premières tendances de notre Automne 2022 :

 

Octobre 2022 verrait le retour des orages près de la Méditerranée mais l’incertitude est encore très importante au regard de l’échéance.. Le tout, dans une masse d’air assez douce.

Novembre 2022 serait un mois plutôt Doux et Humide avec des épisodes de fortes pluies près de la Méditerranée.

Décembre 2022 pourrait voir la continuité d’un temps humide sur le pays dans une masse d’air de saison voire légèrement au dessus.

//!\\ Les tendances saisonnières ne sont pas des prévisions météo et ne doivent pas être suivies à la lettre. Cela peut cacher des disparités locales et des surprises. Mais cela donne un aperçu de ce que pourrait être les prochains mois en France ainsi que près de la Méditerranée.

E-Meteo Service reste mobilisée auprès de ses clients afin de produire des prévisions toujours plus précises et fiables.

Quels liens entre mer chaude et épisodes orageux ?

> IDÉES Reçues : Une mer chaude = de nombreux orages à l’Automne. Pas forcément.

 

Tout d’abord, une mer peut rester très chaude tout l’Eté mais rapidement se refroidir à l’Automne en fonction des épisodes de Mistral + Tramontane.

Par ailleurs, ça n’est pas parce que la mer Méditerranée est chaude que cela annonce des épisodes orageux plus fréquents à l’Automne. Mais si la situation synoptique s’y prête et que la mer est chaude, alors, ce dernier pourra être renforcé par la chaleur de la mer.

Il faut donc comprendre que la température de la mer ne joue pas sur le nombre d’épisodes orageux mais sur leur potentiel virulence en cas de situation favorable et dépressionnaire. Car une mer chaude peut augmenter le caractère diluvien des orages.

Par le passée, de nombreux « contre-exemple » se sont produits avec des épisodes catastrophiques malgré une mer « fraîche ». L’inverse n’est donc pas valable. Attention donc aux nombreux articles qui circulent ces derniers temps.

Malgré tout et comme chaque Automne, il faudra bien évidemment surveiller avec grande attention la survenu des épisodes Méditerranéens et Cévenols d’autant + si la mer reste chaude jusque là.

Le changement climatique provoque des épisodes de sécheresse puis de fortes pluies de + en + marqués avec une répartition des précipitations de + en + inégales. Attention donc au « trop peu » puis au « trop plein ».

> Le changement climatique change t-il la donne ?

Très clairement, Oui.

Avec le changement climatique, la répartition des précipitations est de plus en plus inégale et particulièrement dans le Sud-Est du pays.

Par conséquent, les épisodes de fortes pluies sont souvent très concentrés sur un laps de temps de plus en plus court.

Avec le réchauffement de l’atmosphère et de la mer, le potentiel en eau précipitante est également augmenté induisant un risque d’inondation accru durant les périodes propices (Notamment à l’Automne dans le Sud-Est).

> Peut t-on anticiper ces épisodes ?

Oui mais… Avec le développement des modèles météo, les épisodes Méditerranéens sont relativement bien anticipés plusieurs jours à l’avance. Mais leur intensité dépasse parfois totalement les scénarios les plus élevés !

En résumé, nous pouvons prévoir ce type d’épisode. Mais il reste toujours délicat d’anticiper le scénario exact et notamment sur les quantités de pluies et les zones touchées.

Les épisodes Méditerranéens et Cévenols peuvent régulièrement surprendre et c’est pourquoi nous devons encore améliorer nos connaissances en la matière.

Il est également important de réaliser un suivi 24H/24 durant ce type d’épisodes afin d’anticiper les orages stationnaires.

> Le réchauffement, une fatalité ?

Tout dépend du point de vue. Aujourd’hui, le réchauffement climatique est déjà bien entamé et il ne sera plus possible de l’arrêter. En revanche, il est toujours possible d’en arrondir la courbe et d’en limiter ses impacts avec des gestes simples et une prise de conscience éco-responsable.

Avec l’Été 2022 que nous vivons, chacun doit prendre conscience de notre impact et il devient urgent d’adapter nos modes de vie. Partir en vacances moins loin, consommer moins d’eau, utiliser des transports « doux » etc.

Mais il est bien évident que cet effort doit également se faire politiquement et l’état doit montrer l’exemple ce qui n’est pas encore gagné.

> En attendant, notre entreprise propose de nombreuses solutions pour les collectivités en matière de gestion du risque et de l’anticipation. Car cela doit primer afin de garantir la sécurité de tous !

N’hésitez pas à nous contacter.

Vers un coup de chalumeau suivi d’un temps instable !

>> Vers un mois de Mai durablement instable ?

C’est en tout cas la piste privilégiée actuellement sur la plupart des modèles météos !

Aucun ne voyant vraiment une stabilisation de plus de 2 à 3 jours sur une large partie de l’Hexagone.

La faute à un anticyclone des Açores encore largement confiné dans sa zone Açorienne…

> VERS un coup de chalumeau pour le weekend du 8 Mai !

En effet, la prévision est confirmée depuis un petit moment pour notre weekend du 8 Mai qui s’annonce quasiment estival sur une large partie du Sud-Est du pays y compris les Bouches-du-Rhône !

  • Pour samedi, on attend un ciel bien dégagé avec des températures s’envolant jusqu’à 23/26° des littoraux vers l’intérieur. Le tout, avec un vent de Sud modéré dans l’après-midi.
  • Pour dimanche, le ciel sera parfois voilé avec un Sirocco modéré à localement sensible et un thermomètre grimpant encore jusqu’à 27° dans l’intérieur !

Les températures seront alors 3 à 4° au dessus des normales de saison.

> Dégradation notable dès le lundi 10 Mai !

Et parce que toutes les bonnes choses ont une fin, ce temps estival va brutalement s’estomper dès le 10 Mai avec le retour de pluies parfois orageuses et soutenue sur notre département.

Ce temps instable va ensuite perdurer durant la journée du mardi 11 Mai associé à une large baisse du thermomètre.

Des coups de tonnerre seront possibles par moments sur notre région.

Au final, les cumuls de pluie pourraient dépasser les 30 à 50mm localement voire jusqu’à 60/70mm dans les Alpes-du-Sud !

Une pluie qui fait du bien à la veille de la saison estivale il faut bien le reconnaitre.

De quoi prédire une large expansion de la végétation et un retour à une verdure flamboyante !

> Et par la suite ?

À l’heure actuelle, le temps pourrait rester frais sur notre région avec un vent de Nord/Nord-Ouest fréquent.

Puis, certains modèles envisagent une nouvelle dégradation autour du weekend du 15 Mai. Mais il est encore beaucoup trop tôt pour l’évoquer la fiabilité encore encore limitée.

Ce mois de Mai pourrait donc revêtir des allures Automnales entrecoupées de rares journées calmes et ensoleillées.

Tout cela sera à suivre sur nos différents réseaux sociaux ! 😉

Vers un épisode Cévenol et perturbé en fin de semaine !

Alors que ce mois de Juin prend des allures d’Automne, cela devrait encore s’accentuer en fin de semaine.

En effet, un épisode Cévenol est attendu entre jeudi soir et vendredi sur les reliefs du Gard, de l’Hérault et de la Lozère avec de fortes pluies probables sur ces secteurs.

Sur La Provence, le vent de Sud-Est devrait souffler très fort durant la journée de vendredi avec des rafales possibles jusqu’à 90km/h près de la mer et 70km/h dans les terres.

La faute à une nouvelle goutte froide venant se positionner sur le proche Atlantique advectant de l’air doux et humide dans le même temps.

> Et pour la suite ?

Durant la journée de samedi, la goutte froide devrait être reprise dans la circulation et par conséquent transiter sur le Sud-Est de la France. À son passage, des orages parfois forts seront possibles sur l’ensemble de la région PACA avec des risques de grêle !

Il faudra attendre samedi soir pour que la situation se calme.

La journée dominicale devrait enfin voir le retour d’un temps plus stable, plus sec et un peu plus chaud.

> Vers un mois de Juin entièrement perturbé ?

C’est une question que tout le monde se pose et auquel il est difficile de répondre.

Si la 2ème partie du mois de Juin devrait être plus « chaude » elle ne sera pas forcément plus stable.

En effet, les gouttes froides pourraient bien continuer à circuler sur l’Europe engendrant un temps parfois perturbé.

Le mois de Juin 2020 pourrait donc être le 1er mois déficitaire en terme de températures depuis plus d’un an en France et dans la région !

Un mal pour un bien si l’on veut car la nature en profite réduisant également fortement le risque d’incendie pour plusieurs semaines.

Il faudra donc être patient pour voir le retour d’un temps véritablement chaud et estival sur la durée.

E-Meteo Service continue de déployer tous les moyens nécessaire à la fourniture de prévisions fiables et ciblées pour l’ensemble de ses clients.

À bientôt sur nos réseaux sociaux ! 🙂

Vers une 1ère décade de Juin instable et perturbée ?

> Vers un changement de temps début Juin ! 

Alors que le Printemps météorologique s’achève aujourd’hui et devient le 2ème le plus chaud de tous les temps en France, il se pourrait que ce début de mois de Juin vienne compenser un peu.

En effet, la synoptique météo apparaît comme très complexe dès le 1er Juin avec un défilé de goutte froide entre le Portugal, l’Espagne et le Sud de la France.

Côté températures, elles devraient baisser pour revenir globalement dans les normales de saison ou parfois légèrement en dessous.

> Pourquoi un temps instable ? 

Cela est du à l’absence totale l’anticyclone des Açores présent bien plus loin sur l’Océan et ne protégeant pas la France des perturbations.

Après un Printemps chaud et souvent sec, il fallait bien que la tendance s’inverse et durant une bonne dizaine de jours au moins.

> Quel temps à attendre ?

Il faut donc attendre un temps parfois instable avec des nuages, des éclaircies et des risques d’orages fréquents dans les Alpes-du-Sud durant les après-midis pouvant déborder dans l’intérieur de la Provence de temps en temps. Y compris jusque sur le littoral !

> Jusqu’à quand ?

Pour le moment, les modèles voient un temps relativement instable et incertain au moins jusqu’au 10 Juin si ce n’est jusqu’au 15. Il sera alors compliqué d’avoir des journées de ciel bleu et sans vent. Il faudra souvent composer avec des passages nuageux voir des averses et un vent fréquent près de la mer.

Pour autant, pas question de parler d’un temps pourri. Mais d’un temps instable.

Il se pourrait que la seconde quinzaine de Juin soit plus agréable et chaude. Mais cela reste bien évidement à confirmer.

 

Vous êtes un professionnel avec des besoins de prévisions fiables ? Un particulier ? N’hésitez pas à souscrire à nos abonnements ou à nous contacter pour toute demande de devis ! L’entreprise travaille en effet sur tout le pays.

À très vite sur nos réseaux sociaux !

 

Vers une probable dégradation orageuse généralisée pour le déconfinement !

Comme vous avez pu le suivre sur nos précédents articles sur le coup de chaleur, une vague orageuse était probable après coup.

Et bien c’est ce qui est en train de se confirmer pour la fin du confinement sur une large partie du pays.

En effet et sous l’influence d’une anomalie d’altitude arrivant sur de l’air « sub-tropical », le temps va franchement se gâter dès dimanche soir prochain. Nous pourrons assister à des pluies quasi-tropicales et exceptionnelles sur le Sud-Ouest du pays en terme de quantités !

Cette perturbation va provoquer des remontées pluvio-orageuses fortement chargées en humidité sur une large partie Sud de la France et probablement jusqu’en Île de France ensuite.

Le fait notable pourrait être le contenu en eau précipitable. Car même si des orages seront probables au sein de cette masse pluvieuse, c’est bien les quantités d’eau qu’il conviendra de surveiller.

Dans ce contexte, nous ne pourrons pas vraiment parler d’épisode Méditerranéen au sens strict du terme mais plutôt sur des pluies modérées à fortes à caractères instables.

> Côté températures :

Elles seront bien évidemment en baisse pour le lundi 11 mais elles pourraient ensuite remonter dès le 12 puis le 13 Mai. Le conflit de masse d’air serait peu important expliquant que le caractère orageux ne soit pas forcément très marqué.

> Côté timing :

La dégradation débuterait dimanche soir pour se prolonger toute la nuit avec un paroxysme probable entre la fin de nuit de dimanche et lundi matin. Tout ceci sera affiné dans les bulletins pour les professionnels et particuliers.

> Et ensuite ?

Sous l’effet de cette dépression, d’autres vagues pluvieuses ou orageuses seront possibles jusqu’au weekend suivant.

Globalement, la 2ème décade de Mai pourrait être bien plus instable que la première.

Pour suivre tout cela en direct n’hésitez pas à nous rejoindre sur nos réseaux sociaux ! À la fois sur Facebook, Twitter et Instagram.

Tendances saisonnières Printemps 2020

Bonjour à tous !

Voici les tendances saisonnières pour le Printemps 2020 que beaucoup attendaient pour le Sud-Est du pays.

Analyse du mois d’Avril et Mai 2020.

  • AVRIL 2020 : Ce mois pourrait s’avérer relativement doux et sec sur notre région.

Il trancherait donc avec les mois d’Avril que nous avons pu connaître depuis 5/7 ans maintenant.

Cela n’exclu bien évidemment pas quelques pluies ou orages isolés. Mais dans sa globalité, le soleil dominera avec des températures au dessus des normales saisonnières et notamment en seconde quinzaine.

Au bilan, ce mois pourrait être le 11ème mois excédentaire consécutif en terme de températures. Un record !

TEMPÉRATURES ; +0,5 à +1°
Précipitations : -20 à -30%
Ensoleillement : +20% environ

  • Mai 2020 : Dans la continuité du mois d’Avril, les températures devraient rester au delà des normales de saison pour ce mois de Mai.

Des « coups de chalumeau » bref mais intenses seront possibles en tout début de mois puis en fin de mois.

Ces coups de chaud pourraient être suivi de violents orages sur la façade Ouest de la France pouvant déborder sur la région PACA également.

Cela serait donc l’un des premiers mois de Mai avec des périodes quasi-estivales depuis de longues années. Depuis 2009 en fait !

La plupart des modèles saisonniers sont en accord avec cela.

Espérons que le beau temps se poursuive après le dé-confinement pour pouvoir en profiter ! 🙂

TEMPÉRATURES : +1 à +2°
Précipitations : +10% (selon les orages)
Ensoleillement : +20 à +30%

Vous l’aurez compris, ce Printemps 2020 devrait enfin s’avérer assez agréable, doux et avec des orages ponctuels n’entamant pas l’impression de beau temps dominante.

RDV en Jun pour faire le bilan avec les tendances saisonnières de l’Été 2020 ! 🙂

En attendant, n’hésitez pas à faire appel à nos services pour vos évènements ou vos activités professionnelles.

 

Vers un épisode Méditerranéen dès samedi !

En raison d’une dépression particulièrement active autour de notre région, un épisode durablement perturbé va débuter dès samedi sur l’ensemble de l’arc Méditerranéen entre Perpignan et Nice.

Cet épisode se prolongera au moins jusqu’au vendredi 25 Octobre 2019 !

Il s’agit du premier épisode Méditerranéen depuis 1 an et du plus étendu depuis 2 à 3 ans sur le secteur. Car même si l’épisode majeur de l’Aude en 2018 avait fait des ravages, cela n’avait pas duré très longtemps et pas aussi étendu.

> DÉROULÉ :

  • Le weekend s’annonce donc d’ores et déjà instable avec un régime d’averses orageuses fréquentes sur le 13.
  • Lundi, de nouvelles remontées pluvio-orageuses sont à craindre.
  • Le paroxysme de cet épisode sur les Bouches-du-Rhône devraient avoir lieu entre mercredi soir et vendredi matin avec un risque de fortes pluies instables.

Le temps devrait ensuite lentement mais surement s’améliorer pour le weekend du 26/27 Octobre.

Durant toute la période, les températures seront très douces. Souvent comprises entre 13 et 18° durant les matinées et jusqu’à 20/23° selon les jours. En effet, ces dépressions ramènent souvent une masse d’air douce et humide par le Sud.

Au bilan, il pourrait tomber en une semaine : 

  • 200 à 400mm sur l’Ardèche
  • 200 à 300mm sur le Gard
  • 150 à 200mm sur l’Hérault
  • 70 à 100mm sur les Bouches-du-Rhône

Et probablement une centaine de mm dans les Alpes-du-Sud.

Vous pouvez suivre les derniers développements sur notre page Facebook !