Ce début d’Été 2020 est-il pourri ?

Depuis quelques jours, les discussions et les débats fusent afin de comprendre pourquoi ce début d’Été 2020 ne ressemble pas à ceux des 5 dernières années.

Le confinement du Printemps y est t-il pour quelque chose ? Le réchauffement climatique serait t’il en « pause » ?

Cet article va tenter de répondre à toutes ces interrogations.

> LA MÉTÉO, UNE HISTOIRE DE RÉCURRENCE : 

Pour bien comprendre, il faut savoir qu’il existe des cycles en météo. Cycle qui peuvent durer quelques semaines à plusieurs mois. Il faut entendre qu’un « cycle » est une situation synoptique qui se répète à l’identique ou presque.

Par conséquent, on remarque qu’un cycle plus « normal » dans notre climatologique a débuté depuis la mi-Juin et est encore en cours actuellement. Pour autant, cela n’a pas de rapport avec le confinement du Printemps. Cela fait partie de la variabilité climatologique.

La récurrence actuelle empêche donc clairement aux masses d’air brûlantes d’Afrique et d’Espagne de remonter jusqu’à chez nous. Ce qui était totalement le contraire depuis l’Été 2015 avec des canicules à répétitions. En point d’orgue, la canicule de 2019 dont tout le monde se souvient je pense…

Une canicule est donc à priori exclue en Juillet. Pour le mois d’Août, le risque apparaît faible mais présent jusqu’au 15.

> Un Été pourri ? : 

Pour autant, l’Été que nous vivons actuellement est en fait un Été quasiment normal du début des années 2000. Pas question donc de qualifier ce début d’Été 2020 de frais ou maussade car climatologiquement, ça n’est pas le cas.

Pour info, le mois de Juin affiche une anomalie de +0,1° quand le mois de Juillet est déjà à +0,5° sur Marignane. Nous sommes donc malgré tout au dessus des normales de saison des années 1981-2010 dans le Sud-Est du pays.

En revanche, il est vrai que le mistral est un peu plus présent que la moyenne. D’où ce ressent parfois « maussade » que beaucoup d’entre-vous peuvent avoir. À juste titre sans doute, mais qui ne se reflète pas dans les statistiques météo à l’heure actuelle.

Côté précipitations, cela fait maintenant plus d’un mois qu’il ne pleut pas sur les Bouches-du-Rhône. Mais que les orages y sont récurrents sur la partie Est des Hautes-Alpes ou des Alpes-de-Haute-Provence.
Là encore, pas question de parler d’un début d’Été pluvieux… Mais simplement dans la quasi normalité. La sécheresse estivale faisant partie intégrante de notre climat Méditerranéen.

> BILAN :

Vous l’aurez compris, ce début d’Été non caniculaire fait débat et pour autant, il ressemble à nos Étés d’avant… Ceux où la chaleur était supportable aussi bien la journée que la nuit. Et où la climatisation n’était pas utile. Et c’est sûrement mieux ainsi 😉

Dans ce contexte, n’oubliez pas que vous pouvez faire appel à l’entreprise pour toutes vos demandes de prévisions !

© Illustration : Catherine Milly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *